ALGÉRIE LEASING VOITURE

ALGÉRIE LEASING VOITURE

ALGÉRIE LEASING AUTO LOA LLD

En Algérie, le leasing voiture consiste en une solution de financement indirecte accordée par une banque algérienne ou un concessionnaire automobile algérien et qui s'adresse à un conducteur algérien qui ne souhaite pas acquérir le véhicule.

En Algérie, le leasing auto est souvent une alternative à l'achat de voiture pour le particulier algérien ou l'achat d‘équipement par l‘entrepreneur algérien puisque cet instrument financier permet leur utilisation contre le paiement d‘un loyer.

En Algérie, le leasing automobile est une option financière au profit d’un preneur de bail algérien qui consiste soit en une LLD (Location à Longue Durée) ou bien en une LOA (Location avec Option d’Achat), la première lui permettant de louer à long terme, la deuxième de louer d’abord et ensuite d’acheter à la fin de la location s’il le souhaite.

En Algérie, la LOA ou LLD comme options de leasing auto présente aussi de nombreuses options comme celle qui est la préférées des automobilistes algériens et qui ne requiert aucun apport d'argent lors de la signature du crédit-bail.

En Algérie, le leasing est une forme de financement spéciale qui est mise à la disposition par un crédit bailleur algérien qui peut être une banque algérienne, un concessionnaire voiture ou d’équipement ou un organisme de leasing algérien au profit d’une personne ou entreprise preneur de bail dans ce cas qui aura accès à un véhicule ou un équipement pour une durée selon les options limitée.

En Algérie, le leasing ou crédit-bail existe depuis 1966 comme option de financement qui permet aux entrepreneurs de financer indirectement tout en louant des investissements de biens d’équipements et de matériels qui peuvent consister en du matériel roulant ou des équipements industriels.

Le principe du leasing est simple: un bien est acquis par un organisme de leasing qui en reste propriétaire pour le mettre à la disposition de l’utilisateur du bien d’équipement contre un loyer annuel ou mensuel. Le preneur à bail ou lessee aura le choix à la fin du contrat de racheter l’investissement pour un prix équivalant à la valeur résiduelle, ou de procéder à un nouveau contrat avec une machine plus moderne, par exemple.